HONY - HISTOIRES DE REFUGIES #2

HONY - Humans of New York- nous livre depuis quelques mois des histoires de réfugiés. J'ai souhaité traduire ces rencontres en Français pour que l'on puisse mieux comprendre leur voyage, et qui ils sont réellement. 

Il me semble que la bêtise vient de la peur primaire de l'inconnu. En comprenant mieux, on devient moins bête, et plus humain. 

Humans Of New York est le blog / livre créé en 2010 par Brandon, un américain. Son premier souhait était de raconter les histoires des passant de NY pour les rassembler dans un grand catalogue. Au fur et à mesure, Brandon a rajouté des bribes d'histoires ou des citations racontées par les passant. Aujourd'hui, sa page Facebook compte plus de 16 millions d'abonnés. Voici quelques unes des histoires Humans of New York traduites en français.

HISTOIRE de réfugiés #2

Photos et recueil d'histoires de réfugiés par Brandon Stanton - Humans of New York traduction française par Tiff in Lyon.

Humans of New York Histoires de réfugiés

Humans of New York Histoires de réfugiés

"Mes parents ont soutenu mon éducation, mais ils ne m'ont jamais forcé. Mon père était fermier et ma mère, mère au foyer. Ils ne connaissaient pas grand chose à la science. Mais j'étais déterminé à devenir un scientifique par ma seule volonté. J'ai eu mon BAC avec les troisièmes meilleurs résultats de toute la Syrie. Je travaillais sur un chantier le soir, pour payer mon école. Même adolescent, on me donnait des sites de construction à superviser. J’ai obtenu mon diplôme d’université en étant majeur de promo. J’ai eu le droit à une bourse pour continuer mon doctorat. J’ai souffert pour mon rêve. J’ai tout donné. Si j’avais 100 lires, je m’achetais un livre. Mon but ultime était de devenir un grand scientifique et de faire une contribution durable pour l’humanité. 

Humans of NY traduction francais

Notre mariage n’était pas arrangé. On s’est mariés par amour. On s’est rencontrés à l’université quand on était étudiants. Elle était en fac de Droit. On a construit une famille ensemble. Nous étions une famille très moderne. On avait des bons jours et des mauvais jours, des jours avec et sans le sou, mais on était toujours ensemble. On mangeait chaque repas ensemble et on éduquait bien nos enfants. Ma fille faisait médecine. Mon fils était le plus intelligent de son école. On était connus dans le quartier. Personne n’avait de soucis avec mous. On n’avait pas d’affiliation pour aucun parti ni régime. Tout le monde nous appréciait, vraiment. 

Humans of New York francais

J’ai construit ce lotissement pour ma famille. J’ai mis de l’argent de côté, j’ai fait les plans, j’ai supervisé la construction. Le premier missile a déchiré la maison jaune et a explosé dans la rose. C’était un missile anti-personnel du gouvernement. Ils ne sont pas censés être utilisés dans des zones résidentielles. À l’intérieur il y avait 116 petites bombes et chacune d’elle était remplie d’aiguilles et de balles. La maison rose appartenait à mon frère et sa famille entière fut déchiquetée. Le deuxième missile a atterrit dans la maison verte sans exploser. C’était ma maison. Si le missile avait explosé, je n’aurais plus d’enfants en vie. Mais il a détruit l’étage du haut où étaient ma femme et mes filles. Seize personnes sont mortes dans l’attaque. Sept faisaient partie de ma famille. 

hony francais

J’étais sur un chantier à l’extérieur de la ville quand l’obus a frappé ma maison. Personne n’était présent pour aider, alors mon fils a du porter ce qui restait de sa mère et de sa sœur en dehors de la maison. Il avait quatorze ans à l’époque. Il était premier de sa classe. Il était si intelligent. Il n’est plus le même. Juste après l’incident, il écrivait ‘maman’ dans son cahier sans s’arrêter. Il pleurait toute la nuit. Deux ans ont passé et il souffre encore beaucoup. Il a beaucoup de mal à se concentrer. Il se fatigue très vite. Ma fille était dans la maison aussi. Elle a toujours des éclats d'obus dans le cou. On a survécu mais nous sommes morts psychologiquement. Pour nous, tout s’est arrêté ce jour là. C’était notre destin. C’était notre lot de malheur dans la vie. 

humans of new york traduction

Tout ce qui n’avait pas été détruit dans notre maison a été volé les deux jours d’après. Nous somme partis les mains vides. Je ne peux même pas payer le loyer de cet appartement. Je suis en Turquie depuis 2 ans maintenant, je suis mort ici. Je n’ai pas de vie, pas de respect, et mes enfants ne vont pas à l’école. J’ai un Doctorat, mais je n’ai pas le droit de travailler sans permis de séjour. Il y a une université ici qui enseigne avec un livre que j’ai écris, mais ils ne veulent pas me donner de travail. Pour survivre, je suis forcé de créer des dessins et des plans et à les donner à des citoyens Turques qui s’accaparent mes droits et me payent à peine assez pour couvrir les coûts de mon équipement. Cette année j’ai fait les plans pour un projet de construction géant de 270 maisons. J’ai été payé environ 1% de ce qu’un Turque aurait gagné. Il n’y a pas de respect pour mon travail ici. Seul l’argent est respecté. 

humans of new york traduction francais

Je n’avais pas de soucis avant le bombardement. Je crois que le cancer est arrivé à cause de ma tristesse et de mon stress. C’est mon estomac. J’ai de plus en plus mal. La seule raison pour laquelle je peux vous parler maintenant c’est parce que j’ai pris un antidouleur. Je peux difficilement manger. Ils me disent qu’ils ne peuvent rien faire. Je saigne à l’intérieur. Je suis allé dans cinq hôpitaux ici. Ils me disent qu’ils ne peuvent rien faire, parce que je n’ai pas d’assurance ni de revenus. Mes amis aux Etats-Unis me disent que c’est une opération facile, mais c'est une course contre la montre. Ça empire, et je pense que bientôt ça va s’étendre au-delà de mon estomac. Et je ne peux rien faire. 

hony traduction francais

Je pense encore qu’il me reste une chance pour changer les choses dans ce monde. J’ai plusieurs inventions que j’espère déposer une fois arrivé aux Etats-Unis. Une de mes inventions est utilisée en ce moment dans le métro d’Istanbul pour générer de l’électricité grâce aux mouvements du train. J’ai fait des dessins pour un avion qui pourrait voler 48 heures sans fuel. J’ai pensé à un dispositif qui pourrait prévoir les tremblements de terre des semaines avant qu’ils arrivent. Je veux juste un endroit pour faire mes recherches. Aujourd’hui je viens d’apprendre que je vais à Troy au Michigan. Je ne connais rien de cet endroit. J’espère juste que c’est un endroit sûr et que là bas ils respectent la science. Je veux juste reprendre le travail. Je veux être une personne à nouveau. Je ne veux pas que le monde pense que j’en ai fini. Je suis toujours là."


Istanbul, Turquie


obama humans of new york

"En tant que mari et père, je ne peux même pas commencer à imaginer les pertes que vous avez endurés. Votre famille et vous êtes une source d'inspiration. Je sais que les gens du Michigan -qui sont des gens très bien- vous accueilleront à bras ouverts avec la compassion et le support que vous méritez. Oui, vous pouvez encore faire une différence dans le monde, et nous sommes fiers que vous puissiez poursuivre vos rêves ici. Bienvenue dans votre nouvelle maison. Vous faites partie de la grandeur de l'Amérique."

B.Obama